Participer à la dynamique locale

Participer à la dynamique du bourg de Rohan

Avec l’occupation de 4 locaux situés dans le centre bourg de Rohan, l’association Solid’art contribue à impulser une vie auprès des autres commerçants, qui s’en réjouissent.

  • Ouverture de la boutique Solid’ère en mars 2015 au 21 rue Notre Dame près des Halles. C’est un local qui a été loué à la commune de Rohan, et qui faisait office de quincaillerie dans le temps.
  • L’atelier de pratique des arts, au 8 rue du Pont de l’Oust, a été loué pour un loyer modique à une commerçante du bourg. Il a accueilli une exposition inaugurale des artistes locaux les 21-22 mars 2015 après son Assemblée Générale constitutive.
  • La poterie posant quelques problèmes d’empoussièrement dans l’atelier, nous avons loué un petit magasin sur la place de la mairie pour y installer le tour. L’intervenante en poterie devant nous quitter, nous ne lui avons pas trouvé de remplaçante doté d’un four. L’atelier a fonctionné durant toute l’année 2016-2017 avec essentiellement du modelage.
  • Puis l’occasion s’est présentée de donner vie à une projet d’espace de travail partagé. La boutique a déménagé avec l’achat de l’immeuble au 2 rue du Cuir Vert au printemps 2017, pour y occuper son rez-de-chaussée. C’était auparavant un magasin GITEM d’appareils ménagers et de téléviseurs : une belle surface de vente appréciée par nos « clients ». Le bâtiment a été acheté dans le cadre d’une SCI qui a pour intention de permettre à l’espace de travail partagé « Local & Co » de pouvoir monter son projet.
  • Le 21 rue Notre Dame étant vacant, nous avons tout simplement décider d’y vendre des vis et des boulons, comme au bon vieux temps, et quelques meubles tant qu’à faire histoire d’améliorer nos marges et de donner plus d’ampleur à nos projet. La boutique Solid’ère meuble a ouvert ses portes en novembre 2017.
  • Et comme il semblait que nous manquions d’espace… la commune nous accorde gentiment le droit d’utiliser ancien local de MM. Cobigo pour y faire des expositions et gérer nos stocks, en attendant que nous puissions trouver d’autres dispositions.

 

Laisser un commentaire